01.04.2014

Un platane victime d'un vent Marin furibond

 

Au cours de la journée de ce dernier samedi de mars, un vent marin d’une force inhabituelle a secoué le Razès et particulièrement notre commune. Containers de poubelles renversés, bâches de jardins envolées sans parler de la végétation qui s’est arc-boutée sous les violentes rafales de ce disciple d’Eole. Sur l’avenue du Lac, l’un des derniers platanes qui borde la route en direction de Bellegarde, n’a pas résisté à cette soudaine furie et s’est fracturé aux deux tiers de son fût dans un bruit à tel point fracassant qu’il a été entendu par les pêcheurs du lac. L’arbre s’est couché en travers de la chaussée, interrompant de ce fait la circulation routière.

Aussitôt informée, la municipalité a fait le nécessaire pour dégager la voie et ce sont Dominique Raygner, employé municipal, et Yvon Béteille, bûcheron de son métier, qui ont débité l’immense ramure pendant qu’un adjoint au maire se chargeait de dévier la circulation par le haut du village.

Fort heureusement, aucun véhicule ne passait par là au moment où l’arbre s’est abattu. Cet arbre victime de la fureur éolienne avait l’intérieur du tronc dans un état de pourriture avancée. La dernière expertise phytosanitaire relative aux platanes qui jalonnent la traversée de Belvèze datant de 1990, il devient urgent de refaire un état de santé de tous ces arbres avant qu’un accident plus sérieux ne survienne. Après renseignements pris auprès du secrétariat de la mairie, une nouvelle expertise va être réalisée prochainement et des platanes présentant des risques réels pour la sécurité des usagers seront certainement abattus.Chute platane.jpg

Fragilisé par la pourriture, ce platane n’a pas résisté aux violentes rafales du vent Marin.

Les commentaires sont fermés.