07.05.2014

Vénérable centenaire, le bar du "Chêne-Vert" vient de rouvrir ses portes

S’il est dans notre coquet village un lieu chargé d’histoire, c’est bien le café du « Chêne-Vert », vénérable centenaire qui depuis l’an 1912, n’a cessé d’entretenir dans son antre un lien social et convivial depuis une époque aujourd’hui révolue où la télévision n’avait pas encore investi les foyers. Le café était un lieu de rencontre, surtout en fin de journée où l’on se retrouvait pour parler devant un petit verre, de tout et de rien, de l’air du temps, des derniers potins ou bien pour faire quelquefois une petite « manille » ou une belote « pagnolesque ».

Aujourd’hui, rares sont les anciens qui peuvent encore se souvenir de l’ancienne tenancière, Madame Doutre qui est restée trente-quatre années derrière son zinc avant de transmettre le témoin à Pierre Dauris en 1948. Après la retraite de ce dernier, la salle était remodelée et agrandie par Gilbert Lalanne en 1975, puis c’est Jacky Satgé qui reprenait l’affaire pour y maintenir l’ambiance neuf années durant. En 1984, Bernard Cols reprenait la gestion du troquet avant de la céder en 1988 à Christian Blondin. Celui-ci ouvrait à proximité en 2011, une nouvelle enseigne de restauration, le « Rôl » pour proposer une prestation de pizzas et grillades. Pour mener à bien ces deux commerces, ce savoyard d’origine s’était attaché les services comme serveur de « Dédé » Jeanson, enfant de Belvèze, dont la silhouette est devenue indissociable du « Chêne-Vert ». 

Cependant, bien qu’encore jeune, Christian Blondin n’attends pas pour se préoccuper de son avenir et de celui de sa famille. C’est ainsi qu’en ce début d’année 2014, il vient de transmettre la gestion de l’estaminet belvézien à Justine, sa fille cadette. Quelques mois de fermeture provisoire, le temps de rafraîchir les murs, de relooker la salle et c’est le 12 avril dernier que Justine Blondin faisait la réouverture de ce lieu mythique. Lors de la soirée inaugurale qui s’est déroulée dernièrement, la salle était même trop exiguë pour accueillir la nombreuse clientèle du café.

Désormais, dans cet espace beaucoup plus lumineux, Justine proposera non seulement les prestations habituelles mais également un service de tapas pour permettre d’agrémenter les tournées. Rappelons que le bar est ouvert du mardi au dimanche de 08h45 à 14h00 et de 17h00 à 02h00 maximum (jour de fermeture le lundi). Voilà donc l’histoire d’une véritable institution qui va se perpétuer avec toujours le même esprit d’un lieu de rencontre essentiel au cœur d’un village comme Belvèze. Que tous nos vœux de réussite accompagnent Justine Blondin dans son activité.Inauguration Bar Chêne-Vert.jpg

Christian Blondin, Justine qui tient dans ses bras sa petite nièce Lilou et « Dédé », l’employé fidèle, lors de la soirée inaugurale.

Les commentaires sont fermés.