06.04.2016

Football coupe Favre : le Razès Olympique ira en finale

Tout avait été organisé du côté de Bram pour que la fête soit belle et le stade des Pyrénées regorgeait de supporters des deux camps parés des mêmes couleurs bleues et blanches. Egalement de la fête, le soleil généreux était chahuté par un fort vent marin. Une demi-finale de la coupe Favre. C’était l’événement footballistique à ne pas manquer pour tout amateur de sport du grand territoire du Razès. Les personnalités étaient même présentes en les personnes des maires de chaque commune Claudie Méjean et Didier Lozano ainsi que des conseillers départementaux Marie-Christine Bourrel et André Viola.

A 14h30 pétantes le match débutait dans un brouhaha de chants et de trompettes. Vent dans le dos, les locaux acculaient le Razès dans ses retranchements à tel point que dès la 12e minute ils trouvaient déjà la faille en inscrivant un but signé Pascal Sas (1 à 0). Le RO se rebiffait en posant le ballon au ras du sol pour amener une action dangereuse (24e) par l’intermédiaire de Mehdi Kourichi et Jérémy Cambou. Mais à l’heure de la pause, le score restait en faveur de Bram.

En deuxième période, avec le vent dans le dos, le scénario se modifiait et c’est le Razès qui investissait le camp d’Eburomagus sans toutefois parvenir à trouver l’intervalle. Il fallut attendre le dernier quart d’heure pour que Jérémy Cambou parvienne à s’infiltrer dans la surface de réparation avant d’être fauché par un défenseur bramais. Sanction immédiate avec un pénalty que le capitaine Damien Calpena mettait au fond des filets sans trembler (1 à 1). A cette déconvenue pour les bramais, s’ajoutait l’expulsion de leur capitaine Pascal Sas pour mauvais geste à la 74e. C’est sur ce score de parité que la fin du temps réglementaire était sifflée et les prolongations auguraient un beau suspense.

Quelques minutes après la reprise du premier « times », Clément Lozano déroulait sur son aile gauche pour offrir un « bijou » à Jérémy Cambou qui inscrivait le 2e but du Razès (1 à 2).

Dans la deuxième période de ces prolongations, chacune des équipes faisait le forcing. Les bramais espérant revenir à la marque et les gars du Razès voulant assurer la victoire. Malgré l’expulsion de Medhi Kourichi pour un deuxième carton jaune, ce sont les belvéziens qui furent récompensés en toute fin de rencontre (119e) grâce à Jonathan Ignacio qui slalomait dans la défense locale pour fusiller le gardien Cédric Teste (1 à 3). La messe était dite. Le Razès Olympique venait de gagner son billet pour la finale. A noter l’excellente prestation du trio arbitral.Razès Olympique Coupe Favre.jpg

Très soudée et héroïque cette équipe a gagné son billet pour la finale de la coupe Favre.

Les commentaires sont fermés.