31.05.2016

Foot : désillusion du Razès Olympique en finale de la coupe Favre

Dans un stadium de Conques bondé de supporters des deux camps avec surtout une très forte délégation du Razès, la finale de la coupe Favre qui opposait Arzens au Razès Olympique a offert un scénario plein de suspense à cette flopée de supporters des deux camps. Sous un ciel grisâtre et avec une météo qui avait sorti le brumisateur, le directeur de jeu Christophe Gayraud lançait les hostilités.

Sous une grande tension au regard de l’enjeu, les deux équipes s’engageaient dans la bataille et ce sont les arzenais qui se montrèrent les plus libérés en investissant le camp d’un Razès Olympique qui avait bien du mal à entrer dans le match. Fort heureusement pour les « bleu et blanc », Arzens, multipliant les assauts, se montrait bien maladroit devant les buts de Thibault Khadir. Face à cette domination stérile de leur adversaire, les gars du Razès commencèrent à montrer le bout du nez par l’intermédiaire d’Arnaud Labourgade puis Jérémy Cambou. Il fallut toute la détermination du gardien d’Arzens pour que le tableau de marque ne soit défloré. La mi-temps était sifflée sur ce score nul.

C’est en début de deuxième période que tout allait s’accélérer avec un tir fulgurant et imparable de l’arzenais Farid Bourdja qui nettoyait la lucarne (1-0, 49e). Fort heureusement, le Razès ne tarda pas à réagir par l’intermédiaire de Clément Lozano qui débordait son vis-à-vis pour adresser un excellent ballon à Medhi Korichi. Ce dernier fusillait le gardien « rouge et vert » pour amener l’égalisation du RO (1-1, 53e). Le Razès montrait alors une meilleure figure en produisant un jeu qu’on lui connaît habituellement. Malgré un haletant forcing dans les dernières minutes le score restait en l’état à la fin du temps réglementaire.

Dès le début de la première partie des prolongations, le Razès rééditait la même mauvaise entame de jeu qu’en tout début de match et les arzenais profitèrent d’une bévue de la défense belvézienne pour subtiliser le ballon sur une passe en retrait et ajouter un second but (2-1, 92e). A ce stade du match, alors que les jambes devenaient de plus en plus lourdes et que quelques crampes faisaient leur apparition, il était difficile pour le RO de revenir à la marque malgré quelques étincelles rapidement éteintes par la défense arzenaise.

Après 120 minutes de jeu, l’arbitre sifflait la fin du match au grand désespoir des nombreux supporters du Razès. « Dame coupe » avait choisi son prétendant en offrant ses faveurs à une équipe arzenaise très méritante. Bravo aux vainqueurs et félicitations au trio arbitral, MM. Gayraud, Jardi et Marty.Medhi Korichi Action but.jpg

Sur cette action, Medhi Korichi égalisait et redonnait espoir à ses équipiers.

Les commentaires sont fermés.