22.06.2016

Au carrefour des RD 18 et 623, c'est le rond point de la désolation

Ils avaient fière allure les trois oliviers multi-centenaires qui trônaient majestueusement au centre du rond-point situé au carrefour des routes départementales n°623 (axe Limoux-Castelnaudary) et n°18 qui file vers Belvèze-du-Razès. Transplantés juste après la réalisation de cet aménagement routier avec pour but de l’agrémenter, ces arbres d’origine ibérique, majestueux, à la silhouette noueuse, avaient l’air de s’être bien intégrés dans ce climat méditerranéen quelquefois perturbé par une bourrasque de Cers qui est le nôtre. Mais au fil des ans, deux spécimens ont montré des signes de faiblesse avant de s’éteindre pour l’éternité. Et voilà qu’un beau jour, une pelleteuse est venue déraciner ces vénérables centenaires victimes de l’épuisement. Depuis ce jour-là, le rond-point est orphelin de ses imposantes silhouettes et se morfond dans la désolation. De temps à autre, lorsque la mauvaise herbe devient trop envahissante, les agents du département chargés de l’entretien des routes, viennent donner quelques coups de débroussailleuse et le rond-point retrouve son insolente nudité. Avec l’arrivée du printemps, un petit contingent de coquelicots téméraires s’est approprié l’espace désert en y posant quelques points de vermillon. Mais les coquelicots son éphémères. Par contre, la tristesse du site est persistante !Rond point carrefour RD 623-18.jpg

Quelques coquelicots égayent éphémèrement le rond-point..

 

Les commentaires sont fermés.