28.06.2016

Le judo-club belvézien dans une profonde impasse

Samedi 11 juin 2016, le judo-club belvézien tenait son assemblée générale dans les locaux de la mairie. En présence de Marie-Christine Bourrel, maire-adjointe et conseillère départementale, le président en exercice Jean-Luc Prieur ouvrait la séance en remerciant les personnes présentes. Il faisait ensuite un compte rendu sur la saison écoulée au cours de laquelle de très bons résultats ont été enregistrés lors des différents tournois. Le président a remercié le soutien logistique de la mairie de Belvèze. Il a donné la parole à Martine Raygner, trésorière, qui a fait état d’une trésorerie saine et positive. Puis l’ensemble du bureau s’est porté démissionnaire et il a été fait appel à candidature. Point de bonnes volontés pour vouloir s’investir dans la vie du club. On sait qu’aujourd’hui bon nombre d’associations sont en constante recherche de bénévoles et ces personnes-là se font de plus en plus rares. De ce fait, le judo-club belvézien se trouve dans une profonde impasse. Prenant la parole, Marie-Christine Bourrel a tout d’abord remercié l’investissement du bureau sortant et des quelques bénévoles qui ont fait subsister le club et demande aux actuels dirigeants d’attendre le temps de l’été avant de dissoudre cette structure qui permet à bon nombre de jeunes de s’épanouir. Si d’ici-là personne ne se manifeste pour reprendre les rênes, le club sera officiellement dissous et le solde de la trésorerie sera reversé à l’Association Clowns Z’hôpitaux qui depuis 2004 visite enfants malades, personnes âgées ou handicapées dans une vingtaine d’établissements répartis sur l’ensemble du territoire national avec l’objectif d’apporter, lors d’un moment unique, évasion, joie, réconfort. Au terme de cette assemblée le maître Jean-Paul Cattanéo et Marie-Christine Bourrel ont remis à tous les judokas ceintures et trophées en récompense de leur excellente saison sportive.AG Judo-club belvézien.jpg

Malgré le dynamisme de tous ces jeunes, l’avenir du club est menacé.

Les commentaires sont fermés.