27.10.2017

André Jeanson vient de nous quitter

Jeanson André.jpgA l’aube du mercredi 25 octobre, la triste nouvelle du décès de « Dédé » Jeanson à l’âge de 63 ans a rempli de stupeur notre village. En l’espace de deux mois, son état de santé avait brusquement décliné à tel point que dernièrement il avait dû être admis au service des urgences de l’hôpital de Carcassonne. Victime d’une maladie fulgurante et irréversible « Dédé » n’a malheureusement pas eu les forces nécessaires pour renverser son destin.  Belvézien d’origine, André s’était tout d’abord expatrié en Provence pour travailler à La Poste mais très rapidement son besoin des rentrer au « pays » l’a fait revenir à Belvèze où il a pu trouver un emploi de serveur au bar du Chêne-Vert. Une vie professionnelle qu’il affectionnait au contact de nombreux clients et en compagnie des gérants successifs, notamment la famille Blondin qui l’a employé durant de nombreuses années. Sa silhouette derrière le zinc du troquet belvézien était incontournable et va grandement manquer à tous les habitués de ce lieu de rassemblement convivial. « Dédé » avait été aussi impliqué dans la vie associative du village avec l’ancien comité des fêtes et surtout avec le Razès Olympique dont il a longtemps porté les couleurs avant d’y œuvrer comme dirigeant. Cette année encore, il était l’un des responsables de l’école de foot et enseignait les valeurs de ce sport à une ribambelle de gamins. Avec cette disparition prématurée, c’est une figure incontournable du village qui s’efface et qui laissera un grand vide. La cérémonie civile aura lieu ce vendredi 27 octobre 2017 à 8h30 au crématorium de Trèbes suivie de l’inhumation à 14 heures au cimetière de Belvèze-du-Razès. En ces moments douloureux de profonde tristesse, nous adressons nos très sincères condoléances à sa maman Huguette déjà très fortement éprouvée par le décès d’un autre fils, Thierry en 2012, à son frère, sa sœur, toute sa famille ainsi qu'à toutes les personnes plongées dans la peine par ce deuil.

Commentaires

Triste nouvelle en effet...
Je m'associe à votre douleur.
Je l'avais vu cet été, quand je suis passée en coup de vent, revoir le village de mon enfance. Il m'avait offert un café et nous avions discuté. Très bon moment.
Condoléances sincères et attristées.

Écrit par : REY Martine | 27.10.2017

Répondre à ce commentaire

Nos pensées sont avec vous, beaucoup d'amour Ray et Jacqui à Londres xx

Écrit par : Jacqui and Ray | 27.10.2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.