20.02.2014

"L'Éveil musical" du Limouxin en concert, ce vendredi 21 février

 

Musique instruments 2.jpgCe Vendredi 21 Février 2014 à 18 h30 à la salle des fêtes de notre commune, l'Eveil musical de Limoux viendra se produire au cours d'un concert. Cette école de musique de la Communauté de communes du Limouxin comprend 200 élèves qui sont répartis en 9 classes : saxophone, clarinette, flûte traversière, piano, batterie-percussions, trompette, trombone-basse, éveil musical et formation musicale (solfège). Dans les missions de l’école de musique, outre l’apprentissage d’un instrument, une part importante est attribuée aux pratiques d’ensembles. Au total, ce sont huit ensembles qui ont été développés : l’orchestre d’harmonie 1er cycle, le big band de jazz, la classe de musique actuelle, la classe d’éveil musical, des ensembles de cuivres, de percussions, de bois et l’orchestre adulte.

En plus de tout ceci, l'Eveil musical du Limouxin s'est donné une autre mission, celle d’une école intercommunale qui rayonnera prochainement sur tout un territoire. Dans cette perspective, des concerts sont organisés tous les ans dans les villages de la Communauté de communes du Limouxin. Ainsi toute la population du Limouxin et du Razès aura l'occasion d'apprécier les prestation de l’ensemble de ces groupes. D'autre part, dès la rentrée scolaire 2014-2015, une classe d’éveil musical, destinée aux enfants de 4 à 6 ans, ouvrira à Belvèze-du-Razès.

Ce vendredi, à la salle des fêtes, ils seront près d'une soixantaine de musiciens de tous âges, répartis en plusieurs groupes qui viendront faire étalage de leur travail et de leur talent musical. Venez nombreux.Eveil musical Limoux.jpg

L'école de musique du Limouxin comprend 200 élèves répartis en 9 classes.

19.02.2014

"Douceur et gourmandise", thème à succès pour la 9e expo artistique de la MJC

 

Expo 1.JPGLa 9e édition de l'exposition artistique de la MJC du Razès a connu un large succès auprès des visiteurs qui deux jours durant sont venus admirer les réalisations de neufs artistes au talent très différent et confirmé. Si au fil des ans certains de ces artistes viennent régulièrement présenter leur nouveautés, cette exposition permet également à de nouveaux talents cachés de se faire connaître au public. Huiles, aquarelles, pastels, crayons, art abstrait ou contemporain, chaque œuvre présentée n'a pas manqué de retenir l'attention des visiteurs.

Pierrette Carlier et Angélo de Belvèze, Isabelle Gabelle de Brugairolles, Christiane Doutre de Villelongue-d'Aude, Aldine Lœrtsher de Malviès, Yvette Bonnet-Fretin de Pieusse, Henri Faucon de Cazilhac, Laurence Charrier-Barbe de Carcassonne ont suspendu aux cimaises 67 œuvres d'une excellente qualité artistique. Et comme tous les ans, les bébé boudeurs de Véronique Chéca complétaient la décoration de la salle. Sur le thème de « la douceur et la gourmandise », cette 9e édition a donc connu un large succès à la grande satisfaction de Christine Giro, présidente de la MJC, et de tous les bénévoles qui ont participé à l'organisation.

Lors du vernissage, Christine Giro a tenu a remercier d'abord les artistes sans qui ces deux journées ne sauraient exister mais aussi les bénévoles qui ont déployé leur énergie et leur savoir-faire pour accueillir au mieux les artistes. Des remerciements également envers les partenaires financiers et ceux qui ont apporté leur soutien comme la Direction départementale de la cohésion sociale, le conseil général de l'Aude, la Communauté de communes du Limouxin, la municipalité de Belvèze-du-Razès. Bravo à tous pour cette balade culturelle et colorée.Expo artistique MJC 2014.jpg

Lors du vernissage, Christine Giro a fait la présentation de chaque artiste devant un nombreux public.

12.02.2014

Exposition artistique de la MJC du Razès

 

Ce week-end des 15 et 16 février aura lieu la « 9e exposition artistique » organisée par la MJC du Razès à la salle des fêtes de notre commune. Neuf artistes exposeront leurs œuvres. Cette exposition sera ouverte au public samedi 15 février de 10h30 à 18h non-stop et dimanche 16 février de 10h30 à 12h30 et de 15h à 18h. Vous êtes invités à venir faire une promenade parmi les toiles et surtout de belles rencontres avec les artistes qui vous attendront. Peintures, aquarelles, fusains, acryliques et autres techniques artistiques vous permettront de découvrir des talents cachés qui méritent d'être connus et justement appréciés. L'équipe des bénévoles de la MJC du Razès sera également présente pour vous accueillir et vous accompagner lors de votre visite.Exposition artistique MJC.JPG

Chevalets et cimaises seront magnifiquement garnies d'œuvres d'artistes locaux.

12.09.2013

Céline, agent artistique de Barbara Hendricks

 

Rencontre avec Céline Benezeth, violoniste et impresario de plusieurs grands noms de la musique classique, dont Barbara Hendricks

Céline Bénézeth 1.jpgIl arrive parfois qu'au sein d'une même famille certains membres peuvent avoir une prédisposition commune pour une activité, un loisir ou bien une passion. C'est un peu ce qui se passe dans la famille Bal qui réside dans notre village. L'on connaît depuis maintenant quelques années le talent d'Amar dans le domaine musical, qui enchante de nombreuses soirées avec ses cuivres et ses mélodies. Celle que l'on connaît moins, c'est Céline Benezeth, fille de Fatima Bal, née à Nouméa et âgée aujourd'hui d'une trentaine d'années, qui a suivi le Conservatoire de musique d'Aix-en-Provence, se spécialisant dans le violon. Et c'est d'ailleurs son oncle Amar qui lui avait offert son premier instrument.

Céline a également réussi un master en musicologie et un master en organisation d'événements culturels et management. Nantie de ces énormes bagages, cette jeune et talentueuse artiste partage donc sa vie professionnelle entre deux activités. Côté musical, elle joue actuellement au sein du trio « Double cadence » qui se produit non seulement en France mais aussi au Brésil ou en Argentine. A Paris, ce trio anime des « ciné-concerts » en accompagnant la projection de films en direct. Ainsi, Céline Benezeth (violon), Marco Pereira (piano), et Maxime Roman (guitare) font revivre les « Rendez-vous du sam’di soir » des premières salles de cinéma parisiennes. Unissant création et tradition, les musiciens apportent compositions, improvisations et effets sonores qui donnent une seconde existence aux films.

Agent artistique de nombreuses stars mondiales

D'un autre côté, Céline est également agent artistique dans le domaine de la musique classique. Elle gère ainsi la carrière de nombreux prestigieux artistes de renommée mondiale tels que la célèbre cantatrice soprano Barbara Hendricks, le violoniste Laurent Korcia, la pianiste chinoise Zhu Xiao-Mei ou bien encore l'orchestre symphonique polonais « Sinfonia Varsovia ». Céline, qui vient régulièrement passer ses vacance d'été à Belvèze chez ses grands-parents Belkacem et Khadidja, a eu l'opportunité d'animer dernièrement une soirée « vin du mois » organisée au caveau de Guillaume Malafosse. Ainsi de nombreuses personnes ont pu apprécier ses talents de violoniste.

Pour garder également un contact plus fréquent avec notre région, avec sa famille, elle a également de nouveaux projets qui lui trottent dans la tête. Tout d'abord, elle envisage de participer à l'édition 2014 de la « Cuivrée spéciale » à Limoux, c'est au cœur de cette même ville que l'idée d'un autre projet lui titille le cerveau. Elle souhaiterait créer un atelier de fabrication d'instruments de musique avec des matériaux recyclables et ceci à l'intention des enfants. En attendant que tous ses rêves puissent se réaliser, en attendant de pouvoir la retrouver plus près de chez nous, nous lui adressons un grand « Bravo l'artiste » et à très bientôt.

 

12.07.2013

Kemann, peintre autodidacte sénégalais expose au Chêne-Vert

 

DSC_0017.JPGSénégalais âgé de 32 ans, originaire de l'île de Gorée, un lieu symbole de la mémoire de la traite négrière en Afrique, Kemann, de son vrai nom Mamadou Ba, s'est intéressé à la peinture dès son plus jeune âge. Après avoir quitté l'école primaire pour aller d'abord travailler aux champs il est ensuite devenu entremetteur dans la vente de toiles d'artistes locaux, marchandant avec les touristes une multitude de créations picturales.

A force de voir travailler les maîtres, il a appris les subtilités de la peinture à l'acrylique pour s'essayer lui-même à étaler ses premières couleurs sur des toiles de coton. Encouragé par son entourage d'artistes il s'est forgé son propre style en nuançant les couleurs vives avec quelques collages pour faire émerger des scènes de la vie quotidienne qui ont marqué les premiers pas de sa vie. Le retour des champs de la famille, les bras chargés de bois, de céréales ou bien de jarres d'eau mais également des sentiments personnels sur les peuples du monde, la danse, la joie et la liberté, un mot à l'importance démultipliée dans ce site de Gorée où pour un grand nombre d'africains cette liberté disparaissait au bout des maillons d'une chaîne.

Amoureux de Belvèze et de ses habitants

Invité à passer quelques jours à Belvèze par son ami David Damoison, Mamadou Ba est tombé amoureux de notre village et de ses habitants qui l'ont accueilli chaleureusement. Avec dans ses bagages, une multitudes de toiles, il a été sollicité pour faire une petite exposition au bar du Chêne-Vert.

Si vous avez l'occasion de passer par là pour y prendre un petit rafraîchissement, profitez de l'occasion pour poser votre regard sur ces œuvres vivement colorées, empreintes de nostalgie et de symboles comme le baobab, arbre typique de l’Afrique tropicale sèche et emblème du Sénégal. Les toiles de Mamadou Ba sont garanties par l'originalité, car comme nous l'a précisé l'artiste, il ne reproduit jamais une même œuvre.

La vente de ces toiles brutes, elles ne sont pas encadrées, lui permettra de compléter le financement de son voyage en France. Si vous êtes intéressés par une acquisition, vous pouvez vous adresser à Stéphanie, la gérante du troquet belvézien. Bien qu'actuellement absent pour un déplacement à Paris, l'exposition signée Kemann restera en place au Chêne-Vert jusqu'à la fin du mois de juillet. « Ndokkeel ci ko ndaanaan » (félicitation à l'artiste).Exposition Mamadou Ba Chêne-Vert.JPG

Mamadou Ba, alias Kemann, devant ses acryliques sur toile de coton.

26.04.2013

Joli succès de la nouvelle pièce des "sézaR du Razès"

 

Théâtre MJC.jpegDimanche 21 avril, la salle des fêtes de Lauraguel était pleine pour accueillir la troupe des « sézaR du Razès » qui présentaient une nouvelle pièce de théâtre écrite par Jacky Lésire et intitulée « Le paradis en héritage ». Des gags, des quiproquos, du suspense composaient essentiellement le scénario dans lequel une ferme « le paradis » était convoitée par deux familles peu scrupuleuses. Avec de truculents personnages qui ont su s'attirer les applaudissements chaleureux du public, cette représentation a connu un joli succès.

Pour ceux qui n'ont pas eu l'occasion d'aller voir cette hilarante comédie, sachez que les « sézaR du Razès » vont la rejouer ce dimanche 28 avril au foyer de Cailhau. Un nouveau rendez-vous à ne pas manquer pour faire travailler vos muscles zygomatiques.Sézar du Razès 1.JPG

La nouvelle pièce des « Sézar du Razès » avec de truculents personnages.

17.04.2013

Théâtre : les "Sézar du Razès" sur la scène de Lauraguel

 

Théâtre MJC.jpegCe dimanche 21 avril à 16 h, la troupe des « Sézar du Razès » se produira sur la scène de la salle des fêtes de Lauraguel. Ce sera l'occasion pour le public de découvrir une nouvelle pièce récemment préparée, qui s'intitule « Le paradis en héritage » écrite par Jacky Lésire.

Sans dévoiler le scénario, voici quelques éléments qui vous donneront certainement l'envie d'assister à cette représentation. Orphelin, né de père inconnu, Fernand a été recueilli autrefois par Mauricette, propriétaire de la ferme « Les Jaunettes ». Devenu adulte, aidé de Ninon, la fille légitime de Mauricette, c’est lui qui assure la bonne marche de l’exploitation. « Comme frère et sœur », disait Mauricette mais comment pouvait-elle imaginer qu'un sentiment pas du tout fraternel allait la faire passer du statut de mère à celui de grand-mère ? Comment faire également pour accéder au désir d’extension des deux tourtereaux alors que la surface des « Jaunettes » ne le permet pas ? Seule solution : racheter « Le Paradis », ferme mitoyenne de son amie Angèle, malheureusement convoitée également par Casimir et Clémence. Dès lors, une lutte sans merci où tous les coups tordus seront de mise, va s’engager. Qui gagnera ?

De truculents personnages, des gags, concourent à faire de cette pièce une hilarante comédie. Une heure trente de bonheur. L'entrée sera libre avec toutefois une urne qui sera mise à disposition pour recueillir la participation que vous souhaiterez donner.