16.04.2018

La mémoire d'Edmond Guy réhabilitée au monument aux Morts

Dans sa principale mission de conserver la mémoire de ceux qui sont morts pour la France ou bien qui l’ont honoré par de belles actions, l’association du Souvenir Français a procédé vendredi 6 avril au dévoilement d’une plaque commémorative sur laquelle a été rajouté le nom d’Edmond Guy, soldat oublié puis rayé des effectifs de l’armée en raison de maladies successives et consécutives à sa présence sur le front lors du conflit 1914-1918. 

Né le 8 mars 1897 à la ferme des Bruyères de Fanjeaux où ses parents étaient métayers, Edmond Guy sera incorporé dans l’armée en 1912 malgré avoir été classé « soutien indispensable pour la famille ». Envoyé sur le front lors de la « grande guerre », il sera blessé en 1915 au Mesnil-lès-Hurlus (Marne) par éclat d’obus. Hospitalisé, il contractera ensuite plusieurs maladies puis sera réformé avant d’être rayé des cadres en 1917. De retour chez sa famille qui vivait entre temps au domaine de Montgrenier (Villarzel-du-Razès), il est décédé le 26 février 2018.

Soldat oublié, son nom figurait toutefois dans les fiches « Mémoire des Hommes du Ministère des Armées » où il avait été reconnu comme mort pour la France, mais cette mention ne figurait pas en marge de son acte de décès. Dans ses démarches de devoir de mémoire, le Souvenir Français a contacté l’Office National des Anciens combattants pour faire régulariser cette situation et depuis le 7 décembre 2017, la mention « Mort pour la France » a été inscrite sur le registre d’Etat Civil de Villarzel-du-Razès, en marge de son acte de décès.

Depuis, Edmond Guy repose près des siens, dans une tombe au cimetière de Belvèze-du-Razès. Cette cérémonie de réhabilitation au cours de laquelle un brillant hommage lui a été rendu, s’est déroulée au pied du monument aux Morts en présence de porte-drapeaux, des représentants de la gendarmerie, de Didier Lozano, maire de Belvèze, Robert Mondange, président du Souvenir Français Gueytes-et Labastide qui dirigeait la cérémonie, des enfants de l’école de Belvèze et des descendants de la famille d’Edmond Guy.DSC_0029.JPGDSC_0005.JPGDSC_0013.JPGDSC_0021.JPGDSC_0031.JPGDépôt plaque Monument aux Morts.jpg

Le nom d’Edmond Guy a été rajouté sur une plaque commémorative

14.11.2017

Des belvéziens en masse pour la cérémonie du 11 novembre

La froideur du temps n’a pas empêché la motivation des belvéziens pour assister à la cérémonie commémorative du 11 novembre puisque cette une très nombreuse assistance qui est venue se rassembler devant le monument aux morts. Une fois le cortège parvenu, le premier magistrat Didier Lozano a fait la lecture du message de la secrétaire d’état auprès de la ministre des Armées. Le président du Souvenir Français a ensuite fait l’énumération des combattants tombés aux champs d’honneur et des bougies ont été déposées à leur mémoire. De nombreux enfants ont ensuite précédé le dépôt de gerbe en agrémentant les marches du monument avec une multitude de bouquets. Après une minute de silence, ces mêmes enfants, écoliers du village et dirigés par leurs enseignants, ont chanté les deux premiers couplets de La Marseillaise. Cette cérémonie a été clôturée par un vin d’honneur offert à la salle des fêtes par la municipalité.BELVEZE DU RAZES Cérémonie 11 novembre 2.jpgBELVEZE DU RAZES Cérémonie 11 novembre 3.jpgBELVEZE DU RAZES Cérémonie 11 novembre 4.jpgBELVEZE DU RAZES Cérémonie 11 novembre 5.jpgBELVEZE DU RAZES Cérémonie 11 novembre 6.jpgBELVEZE DU RAZES Cérémonie 11 novembre 7.jpgBELVEZE DU RAZES Cérémonie 11 novembre 1.jpg

Deux couplets de La Marseillaise ont été chantés par les écoliers belvéziens

08.11.2017

Cérémonie du 11 novembre

11 novembre 2.jpgA l’occasion de la commémoration du 11 novembre 1918, un dépôt de gerbe aura lieu au Monument aux Morts samedi 11 novembre 2017, à 11h45.

Un cortège avec la participation des enfants partira de la mairie à 11h40.

La population est invitée à participer à cette manifestation qui sera clôturée par un vin d’honneur offert par la municipalité à la salle des fêtes.

18.07.2017

Assistance moyenne à la cérémonie du 14 juillet

Cérémonie 14 juillet 1.jpgUne belle journée ensoleillée mais en raison des congés d’été, c’est une assistance moyenne qui a participé à la traditionnelle cérémonie du 14 juillet. Dès 11h45, un cortège s’est formé devant la mairie pour s’acheminer vers le monument aux Morts. Après la montée des couleurs, le premier magistrat Didier Lozano a fait la lecture du message du président de la République puis Robert Mondange, président du Souvenir français, a rendu hommage aux combattants victimes des différents conflits mondiaux en faisant déposer des bougies commémoratives. Sonnerie aux Morts, dépôt de gerbe et hymne de la Marseillaise ont clôturé cette cérémonie. Toute l’assistance était ensuite conviée à la salle des fêtes pour partager un vin d’honneur.Cérémonie 14 juillet 2.jpgCérémonie 14 juillet 3.jpgCérémonie 14 juillet 4.jpg

10.07.2017

Cérémonie du 14 juillet

14 Juillet 1.jpgÀ l'occasion de la fête nationale, un dépôt de gerbe aura lieu au Monument aux Morts, vendredi 14 juillet 2017, à 11h45.

Un cortège avec la participation des enfants partira depuis la mairie à 11h40.

La population est invitée à participer à cette manifestation qui sera clôturée par un vin d'honneur offert par la municipalité à la salle des fêtes.

17.05.2017

Honneur à Jean Gaxieu, mort pour la Patrie en 1870

Lors de la cérémonie commémorative de l’armistice du 8 mai 1945, l’association du Souvenir Français « Gueytes-et-Labastide » présidée par Robert Mondange a honoré la mémoire d’un ancien combattant de Belvèze mort pour la Patrie le 30 décembre 1870 lors du conflit franco-prussien. Face à l’empire prussien, alors que l’infériorité numérique de la France sur le plan militaire était conséquente, le principe d’une garde mobile avait été adopté et le département de l’Aude a fourni trois bataillons de gardes mobiles répartis en sept compagnies. Né le 2 juin 1846 à Belvèze, Jean Gaxieu fut affecté le 25 octobre 1870 au 1er bataillon de la 6e compagnie. Avant cette mobilisation, Jean Gaxieu avait épousé Marie-Louise Boyer le 9 février 1870. De cette union naîtra leur fils Antoine Aubin le 26 décembre 1870 que Jean Gaxieu n’aura malheureusement pas eu le bonheur de connaître. En l’honneur de sa mémoire, une plaque commémorative a été scellée sur le monument aux Morts de Belvèze. Le nom de Jean Gaxieu est ainsi inscrit aux côtés des autres combattants belvéziens morts pour la France lors des différents conflits mondiaux.Plaque commémorative Jean Gaxieu.jpg

Une plaque commémorative en l’honneur de Jean Gaxieu a été scellée au monument aux Morts

15.05.2017

Lisa et les porte-drapeaux en tête du cortège du 8-Mai

DSC_0049.JPGC’est une belle matinée ensoleillée qui a servie de cadre à la cérémonie commémorative de l’armistice du 8 mai 1945. Parti depuis la mairie, un cortège guidé par les porte-drapeaux renforcés par le jeune Lisa, âgée de 6 ans, s'est acheminé jusqu’au Monument aux Morts où s’étaient rassemblés de nombreux belvéziens.

Le maire Didier Lozano a fait la lecture du message de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire. Robert Mondange, président de l’association locale du Souvenir Français a ensuite honoré la mémoire de Jean Gaxieu, un ancien combattant mort pour la Patrie en 1870 lors du conflit franco-prussien en scellant une plaque au nom de sa mémoire sur le monument aux Morts (détails dans une prochaine édition).

Les enfants belvéziens ont ensuite déposé sur les marches du monument, bouquets de fleurs et bougies commémoratives pour les disparus dans les différents conflits mondiaux et dans la foulée, le dépôt de la gerbe officielle a été fait par le maire Didier Lozano entouré du commandant de la brigade de gendarmerie et d’anciens combattants. Sonnerie aux Morts, Marseillaise et Chant des Partisans, ont clôturé cette cérémonie. Toute l’assistance était ensuite invitée à un vin d’honneur offert par la municipalité qui a été servi à la salle des fêtes.BELVEZE Cérémonie 8 mai.jpg
Derrière Lisa et les porte-drapeaux, le cortège s’achemine vers le monument aux Morts.