01.06.2017

Création d'une aire de covoiturage au carrefour du Relais

Le covoiturage est une pratique qui permet à plusieurs personnes de partager une voiture pour effectuer le même trajet, généralement depuis le domicile jusqu’au lieu de travail. C’est aussi une démarche écologique, citoyenne et solidaire, qui offre de nouveaux avantages. C’est dans le cadre du Pacte Territorial Aude 2030 que le Département de l’Aude affiche une volonté à s’investir dans une politique plus offensive en matière de déplacement et de covoiturage. L’objectif étant de créer un réseau départemental d’aires multimodales ou en capacité de le devenir. Suite notamment à une étude de repérage des lieux où il était observé une pratique de covoiturage « sauvage », l’aire de Cailhau située au carrefour des RD 18 et 623, communément appelé Relais de Belvèze, a été choisie pour être correctement aménagée dans cette perspective. Lorsque les travaux d’un montant de 18 000 € HT seront terminés, elle autorisera le stationnement d’une quinzaine de voitures.

En attendant la mise en service effective qui se fera en juillet, l’inauguration officielle a été faite dernièrement par Marie-Christine Bourrel, conseillère départementale, en présence de Pierre Bardiès, commission routes et mobilité du département, Gérard Afflatet, maire de Cailhau, Martine Labatut, maire-adjointe de Belvèze et de plusieurs partenaires de l’opération, . Sylvie Siffermann, sous-préfète de Limoux et André Viola, président du conseil départemental, étant excusés en raison de la campagne électorale pour les législatives. Dans un futur très prochain, cette aire sera complétée par un espace permettant le pique-nique qui sera réalisé par la commune de Cailhau.Aire covoiturage Inauguration.jpg

En attendant son ouverture effective en juillet, l’aire de covoiturage vient d’être inaugurée

28.03.2017

La passerelle du Sou à nouveau praticable

L’année dernière, suite à de fortes intempéries qui avaient occasionné une brusque montée des eaux du Sou, les rives en contrefort de la passerelle qui relie la place de la salle des fêtes à l’avenue des Platanes (route d’Alaigne), s’étaient fortement affaissées. Face au danger que représentait l’utilisation de cet itinéraire traversier, la municipalité avait interdit l’accès en attendant de faire des travaux de sécurisation. Ces travaux ont récemment été réalisés pour remettre le talus en état et son confortement par le biais de plantations et d’un maillage enherbé. Un garde-corps en bois a également été installé pour permettre la sécurité totale des piétons. La traverse de la passerelle est désormais accessible et praticable.Passerelle sur le Sou.jpg

La passerelle sur le Sou vient d’être rouverte au passage des piétons.

27.01.2017

Un giratoire agrémenté aux sensibilités du terroir

A l’origine, on l’appelait le rond-point des oliviers en raison des trois spécimens multi centenaires qui trônaient en son milieu. Ces arbres d’origine ibérique, majestueux, à la silhouette noueuse, avaient pourtant l’air de s’être bien intégrés dans ce climat méditerranéen mais au fil des ans, deux de ces oliviers ont montré des signes de faiblesse avant de s’éteindre pour l’éternité et d’être déracinés par une pelleteuse.

Durant près d’une année, ce giratoire situé au carrefour des RD 18 et 623, jadis appelé « Relais de Belvèze » est resté orphelin de toute agrémentation. C’est en fin d’année 2016 que les services techniques départementaux ont procédé à un réaménagement paysager avec une intégration des sensibilités du terroir conjuguée avec les principes du développement durable (démarche zéro phyto, plantes adaptées au climat, minimisation de l’entretien, arrosage restreint).

Cet aménagement qui s’appuie sur le thème de la future voie verte reliant le Canal du Midi à Montségur via l’ancienne voie ferrée passant à proximité, met aussi en avant l’économie locale, comprenant le crû Malepère (Cave du Razès), les poteries du Razès (Jean-Michel Campagne), ainsi que la ferronnerie (entreprises Gérard et Jorge).

C’est en présence d’André Viola, président du conseil départemental, des représentants des communes limitrophes (Belvèze, Cailhau, Cambieure et Gramazie), des artisans sollicités pour cet embellissement et des agents territoriaux ayant participé à l’aménagement paysager que ce giratoire a dernièrement été inauguré. Le montant de l’opération financé par le département s’élève à 25 000 €.Inauguration giratoire RD 623.jpg

Elus, artisans et agents territoriaux ont inauguré le giratoire récemment réaménagé.

02.06.2016

Le "Club House" du lac réaménagé et mieux adapté

Le « Club House » situé en bordure du lac de notre commune qui avait été construit il y a quelques décennies sous l’une des mandatures de l’ancien maire Louis Hounoux était devenu aujourd’hui inadapté aux utilisations qu’en font certaines associations du village. Une salle exigüe et des toilettes inadaptées aux personnes à mobilité réduite ne permettaient plus de pouvoir offrir une structure conforme aux nouvelles normes d’accueil et de sécurité.

C’est pourquoi la municipalité actuelle a décidé d’engager des travaux de réfection qui se sont dernièrement déroulés en régie pour réorganiser cet espace et le rendre attractif. Les deux anciens petits vestiaires qui n’étaient plus utilisés depuis longtemps ont été supprimés pour permettre l’agrandissement de la salle principale. Les toilettes centrales ont été déplacées et mises aux normes d’accessibilité. Enfin, un espace bar a été créé pour permettre une utilisation beaucoup plus pratique.

Ce sont les employés municipaux de la commune qui se sont appliqués à tous ces travaux de rénovation. Des travaux qui se sont terminés jeudi 26 mai pour permettre l’utilisation de ce nouvel espace dès le lendemain par les retraités de la gendarmerie et le surlendemain par le Razès Olympique.Réaménagement Club House.jpg

Les employés municipaux ont travaillés d’arrache-pied pour que le nouveau « club house » soit rapidement opérationnel.

02.02.2016

Travaux de réfection au Chemin de Riquié

Usagers et riverains du Chemin de Riquié avaient l’habitude de voir un affouillement s’accentuer au fil des ans au niveau de la « Croix de Riquié ». Ceci est du à une résurgence d’eau permanente qui s’amplifie lorsque surviennent de gros orages. Le talus qui soutien le terrain au-dessus a été fortement entamé et pour stopper cette lente érosion, la municipalité a fait intervenir l’entreprise de travaux public Théraulaz afin de procéder à un enrochement qui maintiendra définitivement le talus. Du coup, cette même entreprise a été également sollicité pour réaménager le chemin de Mazerolles afin qu’il devienne bien mieux carrossable.Travaux Croix de Riquié.jpg

Des enrochements ont été posés au lieu-dit « Croix de Riquié ».

31.07.2015

Travaux de réfection dans les rues du village

Le temps qui passe, les conditions météorologiques et surtout le trafic routier relativement important sur notre commune engendrent tout naturellement une lente dégradation des revêtements des rues. Pour remédier à cela, la municipalité a engagé un programme de travaux de réfection dans certaines rues de notre village pour un montant total de 49 757 € hors taxes. Ces travaux qui ont été attribués à l’entreprise Rescanières de Moulin-Neuf, ont débuté lundi 20 juillet pour une première tranche. La rue de la Halle, le chemin du Sou, la résidence des Quatre vents et le chemin de Combe Sourde ont été traités dans un premier temps. C’est en septembre que l’entreprise reviendra pour la deuxième tranche qui concernera la résidence de l’Autan, la résidence du Parc, le chemin des Amandiers, l’impasse des Labours et la contre allée du lotissement du Lac. Les trottoirs de la route de Gramazie seront également traités. Ces travaux utiles pour la sécurité des usagers étaient impatiemment attendus.Travaux réfection des rues.jpg

C’est à l’entreprise Rescanières de Moulin-Neuf qu’ont été attribués les travaux de réfections des rues.

 

28.04.2015

Travaux : restructuration et goudronnage au Chemin des Graves

Ces derniers jours, l’entreprise de travaux publics Théraulaz s’est employée à des travaux de restructuration et de goudronnage au Chemin des Graves. Ce chemin avait dernièrement été fortement endommagé par un trafic important de gros camions relatif au chantier du nouveau château d’eau intercommunal. Suite à ces dégâts, les eaux de pluie ont favorisé la création de profondes ornières qui mettaient à mal la circulation des véhicules. Désormais, c’est un chemin en bon état qui est mis à la disposition des riverains.

D’autres travaux plus importants de goudronnage ont été programmés par la municipalité. Ils concernent de nombreuses rues du centre du village actuellement très endommagées par la conjugaison de la circulation automobile et de mauvaises conditions météorologiques. Ces travaux d’un montant global de 59 709 € seront réalisés par l’entreprise Grassaud dès qu’elle pourra bénéficier de la mise en service de la centrale d’enrobés de Moulin-Neuf. Ce qui ne devrait trop tarder. Travaux Chemin des Graves.jpg

Le Chemin des Graves vient de faire l’objet d’une restructuration bénéfique.